Rechercher

Ce héros oublié et bien vivant qui m'a transmis la liberté !

Hommage à mon père 🦋


J'ai publié ce texte le 8 mai 2020 en plein confinement et qui est plus que jamais d'actualité en ces temps où la liberté est de plus en plus bafouée !


Je voulais rendre hommage à mon père, Pierre Andrillon pour son engagement en tant que rédacteur en chef, journaliste et éditeur de 1989 à 2014 d’une revue Votre santé, revue de santé axée sur la défense des libertés des acteurs de la santé, liberté de choisir sa médecine, liberté de prescrire et liberté vaccinale. Une revue qui fonctionnait sans publicité.


Cette revue avait été fondée en 1962 par Marcel Andrillon, mon grand-père. A l’origine, c’était une revue d’actualité de la médecine officielle et des médecines naturelles.


Pendant 20 ans, la revue a fait l’objet de harcèlement répété de la part de l’état. En 2012, la revue avait du suspendre sa parution temporairement à cause de « harcèlement » administratif.


A partir de 2000, j'ai œuvré avec lui en tant que journaliste pendant de nombreuses années.


Pendant toutes ces années, j’ai été choquée, révoltée, stressée, sidérée, de la répression acharnée faites au journal et à ceux qui oeuvraient pour la liberté concernant la santé qui furent exclus ou interdits et dont certains étaient des auteurs-contributeurs réguliers de la revue.


« Comme Mirko Beljanski, chercheur à l’institut Pasteur, exclu pour avoir découvert la transcriptase inverse, le Dr Jacques Benvéniste, poursuivi et exclu du CNRS où il était directeur de recherches, pour ses recherches iconoclastes sur la mémoire de l’eau. Et aussi Andrée Sixt, infirmière, condamnée pour avoir publié des écrits du Dr Hamer, sans compter Albert Bohbot, podologue, Jacqueline Bousquet, biologiste, les docteurs de Harven, Bruno Donatini, Dumas, Elmiger, Gardénal (interdite pour n’avoir pas dénoncé des patients utilisant des produits alternatifs !), Groussac, Lanctôt (interdite pour avoir contesté l’Ordre des médecins au Canada), Montain, exilé à l’étranger, Scohy, exilé à l’étranger, Tal Schaller, exilé, Vercoutère, J-P. Willem et tant d’autres héros de la médecine ».


En 2014, mon père a eu un AVC, lié au stress généré à l’acharnement incessant contre sa revue due à son engagement pour la liberté. Il est aujourd’hui aphasique.


A partir de ce jour, le 24 août 2014, toutes les personnes autour de lui ont disparu. Famille proche, amis et collaborateurs compris. L’être humain n’arrêtera pas de me surprendre !


Depuis 5 ans, mon père réapprend à vivre, à écrire et à lire. Il s’est également occupé jour et nuit, pendant des mois, de ma mère gravement malade. Elle est décédée le 19 janvier 2017. Ma mère oeuvrait avec mon père dans cette folle aventure de liberté et d’un autre monde.


Aujourd’hui, je voulais rendre un hommage à mon père qui après avoir perdu beaucoup de choses ces dernières années dont la parole et l’écriture, sa femme, son journal, sa maison, sa possibilité de travailler et bien d’autres choses et tout récemment avoir été saisi par l’administration du montant de sa retraite, et oui l’archarnement n’a pas cessé, n’a jamais baissé les bras.


Je suis si impressionnée par son courage, son humilité et sa détermination pour ne citer que ça. Je n’ai jamais entendu mon père se plaindre de toute ma vie.


A 77 ans, il est en pleine forme. Il n'a jamais pris aucun médicament et les médecins n’en reviennent pas. Il fait de la trottinette électrique et du vélo. Il est très actif et passe beaucoup de temps à réapprendre à écrire et à parler.

Merci Papa et pour cette valeur de liberté que tu m’as transmise !


La liberté est une valeur pour les êtres courageux et forts.


Et moi je manque souvent de courage et de force mais je suis inspirée.


Malgré tout et malgré tout ça, je fais ma part du mieux que je peux.


Je rends hommage également et je remercie toutes les personnes qui oeuvrent pour la liberté au quotidien, à leur façon, dans les choix qu’ils font, qu’ils soient lanceurs d’alerte ou autres, que l’on parlent d’eux ou pas.


Le monde a besoin de vous !


Un texte écrit le 2 mars 2012 par mon père pour les abonnés concernant la suspension provisoire de la parution de la revue.


Chères abonnées, chers abonnées,


Votre Santé doit suspendre provisoirement sa parution.

La répression contre tout ce qui touche de près ou de loin les médecines non conventionnelles est actuellement sans pitié.

Des professionnels de santé utilisant des méthodes « non conformes aux données acquises de la science » sont poursuivis et interdits. Des thérapeutes sont condamnés à de lourdes peines. Des laboratoires alternatifs sont fermés. Des produits efficaces sont retirées de la vente. Des médecins et des dentistes sont contraints à l’exil. Dans ce contexte extrêmement tendu, la lutte menée par la revue en faveur du droit de disposer de son corps pour se soigner librement en respectant son intégrité déplaît « aux autorités ». Une véritable chasse aux sorcières est ouverte contre ceux qui refusent de se plier aux diktats mortifères « d’oligarques » à la solde de l’industrie pharmaceutique, une industrie dont la priorité est de générer des profits financiers. Nous sommes harcelés par l’administration. Nous subissons des pressions et des contrôles visant à nous asphyxier. Nous sommes donc contraints d’interrompre momentanément l’activité éditoriale de Votre santé.

PS : J’ai volontairement choisi de citer de ma famille uniquement mon père, ma mère et mon grand-père.


Photo prise samedi 15 Août 2020 au jardin de plantes à Paris sous le cèdre magnifique du Liban.


39 vues

Tout de la Vie me vient avec aisance, joie et gloire®

+33 6 03 46 31 75

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

©2020 Céline Andrillon

Conception Graphique : Céline Andrillon & Valentin Andrillon